Fédération de la Haute-Vienne

Fédération de la Haute-Vienne
Accueil
 
 
 
 

Limoges Bleu Marine: ultra réac' ou extrême réac'?

Dans le magazine « Vivre à Limoges » de novembre 2017, le groupe municipal Front National s'en prend violemment aux militant-e-s et élu-e-s communistes. Qui selon eux encourageraient les actes de vandalisme et la violence, avec une compilation d'adjectifs réactionnaires à faire pâlir Eric Zemmour ou Alain Soral « la mouvance artistico-bobo-gaucho-anarcho-intello »(?).

 

Bien évidemment le PCF condamne toutes violences et actes de vandalisme. Mais rappelons que des trois élus FN qui ont signé cette tribune, un a été condamné pour violences à 4 mois de prison avec sursis en 2012 et qu'un autre a vu sa délégation retirée par la mairie de Limoges après s'en être pris à la vie privée d'un élu d'opposition en plein conseil municipal. Le FN semble donc bien mal placé pour donner des leçons au Parti Communiste, dont les membres profondément antifascistes et internationalistes, ont fait de la paix une question centrale du projet communiste.

 

Cette tribune haineuse, parue hors période électorale, à au moins le mérite de montrer le vrai visage du FN. Celui d'un parti anti-républicain refusant toute notion de liberté, d'égalité et de fraternité et étant l'ennemi le plus implacable de la classe ouvrière. Niant même le droit fondamental pour chaque individu de se loger dignement alors que nombre d'habitations sur Limoges sont inoccupées.

 

De toute évidence au FN on préfère distiller la peur auprès des limougeauds sur un supposé complot anarchiste soutenu par les communistes, plutôt que de parler de la crise du capitalisme qui fauche la vie des travailleurs et détruit notre environnement. 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.