Fédération de la Haute-Vienne

Fédération de la Haute-Vienne
Accueil
 
 
 
 

A Limoges on refuse la réhabilitation des fusillés pour l'exemple.

Lors du dernier conseil municipal de la ville de Limoges, les forces de gauche se sont associées en déposant un vœu pour la réhabilitation collective de tous les fusillés pour l'exemple durant la première guerre mondiale, dont 4 limogeauds. Un devoir de mémoire déjà voté par 129 communes de la Haute-Vienne. La majorité municipale de Limoges a préféré imposer son propre vœu prévoyant que les noms des 4 limougeauds seraient "inscrits sur le mémorial élevé à la mémoire des tués de la grande guerre, sur une plaque distincte", vœu adopté par les voix de droite.

 

Pour le Parti Communiste Français, cette décision est une stigmatisation de la mémoire des fusillés, en leur refusant la réhabilitation. Ces soldats passés par les armes sous divers prétextesaprès des conseils de guerre improvisés et expéditifs. Sans compter, ceux qui furent abattus par un officier, soit pour rébellion, soit, ne l’oublions pas, pour leur adhésion à des organisations ouvrières militant contre la guerre.

 

Alors que la France commémore le centenaire de la grande guerre, la juste révolte de simples soldats, nationaux et étrangers, jetés avec un cynisme absolu dans les tranchées par un capitalisme insoucieux de leur sort n’est toujours pas reconnue à Limoges. 

Voeu pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple: http://www.limogesterredegauche.fr/cm-du-13-decembre-voeu-sur-les-fusilles-pour-lexemple/

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.